CertiBiocide

Comment financer son Certibiocide avec le CPF

Comment financer son Certibiocide avec le CPF

Dans le domaine de la lutte antiparasitaire, la certification Certibiocide est essentielle pour exercer en toute légalité et garantir des interventions efficaces et sécurisées. Cependant, obtenir cette certification représente un coût non négligeable. Heureusement, le Compte Personnel de Formation (CPF) offre une solution de financement accessible à tous les salariés. Depuis le 2 mai dernier, une nouvelle règle impose un reste à charge de 100 euros pour toute formation financée par le CPF, ce qui a suscité de vives réactions parmi les professionnels. Que vous soyez salarié, demandeur d’emploi ou en reconversion professionnelle, découvrez toutes les astuces pour optimiser l’utilisation de votre CPF et obtenir votre Certibiocide sans vous ruiner.

Qu’est-ce que le Certibiocide ?

Le Certibiocide est une certification indispensable pour tous les professionnels qui souhaitent intervenir dans la gestion et l’élimination des nuisibles, tels que les rongeurs, les insectes ou les parasites. Cette certification, délivrée par le ministère de la Transition écologique et solidaire, garantit que le titulaire possède les compétences nécessaires pour manipuler et utiliser des produits biocides en toute sécurité, conformément aux réglementations en vigueur.

 

La formation pour obtenir le Certibiocide couvre plusieurs aspects essentiels, tels que la connaissance des produits biocides comme les désinfectants, les techniques d’application, la gestion des risques, et les mesures de sécurité à respecter. Elle vise également à sensibiliser les professionnels à l’impact environnemental de leur activité et à promouvoir des pratiques respectueuses de l’environnement. La formation peut être suivie en distanciel (à distance / visio) ou en présentiel.

Tarif du Certibiocide

 

Catégorie Prix HT Prix TTC Durée
NUISIBLES 595€ 714€ 3 jours
DÉSINFECTANTS 200€ 240€ 1 jour
AUTRES PRODUITS 250€ 300€ 1 jour

 

Le CPF : un atout pour financer sa formation

Le Compte Personnel de Formation (CPF) est un dispositif mis en place par le gouvernement français pour permettre à chaque salarié de cumuler des droits à la formation tout au long de sa carrière professionnelle. Le CPF est crédité en heures ou en euros (pour les nouveaux comptes) en fonction du temps de travail, offrant ainsi une réserve de financement que le salarié peut utiliser pour se former.

Fonctionnement du CPF

Chaque année, le CPF est alimenté à hauteur de 500 euros, dans la limite d’un plafond de 5 000 euros. Pour les salariés peu qualifiés, ce montant peut atteindre 800 euros par an, avec un plafond de 8 000 euros. Les travailleurs indépendants et les professions libérales bénéficient également du CPF, sous certaines conditions.

Le CPF permet de financer diverses formations, qu’elles soient certifiantes, qualifiantes ou destinées à la reconversion professionnelle. Parmi elles, la formation Certibiocide est éligible au CPF, offrant ainsi aux professionnels de la lutte anti-nuisible une opportunité de se certifier sans supporter la totalité du coût.

La nouvelle règle du reste à charge du CPF de 100 euros

Depuis le 2 mai dernier, une nouvelle règle est entrée en vigueur concernant le Compte Personnel de Formation (CPF) : les salariés souhaitant suivre une formation en utilisant leur CPF devront désormais payer un reste à charge de 100 euros. Cette mesure, annoncée par le gouvernement en début d’année, représente un changement significatif dans le fonctionnement du CPF.

Contexte et raisons de la mise en place de cette nouvelle règle

Le gouvernement a introduit cette mesure dans le but de responsabiliser davantage les salariés dans le choix de leurs formations et de maîtriser les dépenses publiques liées au CPF. En imposant un reste à charge, l’objectif est d’encourager les salariés à bien réfléchir à l’utilité et à la pertinence de la formation qu’ils choisissent, tout en limitant les abus éventuels du système.

Impact sur les salariés et les formations suivies avec le CPF

Tous les salariés doivent payer cette participation, sauf s’ils bénéficient d’une exemption. Les catégories exemptées incluent les demandeurs d’emploi, les salariés dont l’employeur ou l’OPCO (Opérateur de Compétences) finance la formation, ainsi que ceux utilisant leur Compte Professionnel de Prévention (C2P)​.

Comment échapper au reste à charge de 100 euros ?

La nouvelle règle imposant un reste à charge de 100 euros pour les formations financées par le CPF peut être contraignante, mais certaines personnes peuvent en être exemptées. Voici comment vous pouvez échapper à cette obligation ou minimiser son impact.

Exemption pour les demandeurs d’emploi

Les demandeurs d’emploi sont exemptés du paiement des 100 euros de reste à charge. Pour bénéficier de cette exemption, ils doivent s’assurer que leur statut de demandeur d’emploi est correctement renseigné sur la plateforme Mon Compte Formation. En cas de problème, ils peuvent se rapprocher de leur conseiller France Travail ou contacter la Caisse des dépôts, l’organisme en charge du CPF pour l’État​.

Exemption grâce à l’abondement de l’employeur

Les salariés dont l’employeur verse une somme au-delà de ses obligations légales sur leur CPF, appelée « abondement », sont également dispensés du paiement du reste à charge. Pour obtenir cette aide financière spéciale, le salarié doit en faire la demande auprès de son entreprise en téléchargeant un formulaire sur son espace personnel de la plateforme Mon Compte Formation. Si l’employeur accepte, le salarié économise les 100 euros de reste à charge.

Autres catégories exemptées

Outre les demandeurs d’emploi et les salariés bénéficiant d’un abondement de l’employeur, d’autres catégories peuvent également être exemptées de cette participation financière :

 

  • Les titulaires mobilisant leur Compte Professionnel de Prévention (C2P)
  • Les bénéficiaires d’un abondement « accident du travail ou maladie professionnelle » (AT/MP)
  • Les personnes bénéficiant de certains financements spécifiques par leur OPCO ou via des accords de branche ou de groupe​​.

Remboursement a posteriori par l’employeur ou l’OPCO

Pour les salariés ne bénéficiant pas des exemptions mentionnées, il existe une possibilité de se faire rembourser le reste à charge de 100 euros a posteriori par leur employeur ou leur OPCO. Pour cela, ils doivent télécharger une attestation de paiement et d’inscription à la formation depuis leur espace personnel sur la plateforme Mon Compte Formation et l’adresser à leur entreprise ou à leur OPCO. Il est important de noter que ni l’employeur ni l’OPCO n’a l’obligation d’accepter cette demande de remboursement, mais cette démarche peut souvent aboutir​.

 

Utiliser le CPF pour financer la formation Certibiocide est une option viable et bénéfique, malgré la nouvelle règle du reste à charge de 100 euros. En explorant les exemptions possibles et en cherchant des alternatives de financement, il est possible de minimiser ou même d’éliminer ce coût supplémentaire.

About Author

Martin L

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ouvrir une session
Besoin d'aide ?
Certibiocide.info
Bonjour 👋
Comment pouvons-nous vous aider ?